Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 05:00
Le jardin dure.  Wouah !
Le jardin dure.  Wouah !

40 années d'écart entre ces deux photos.

Les arbres ont été remplacés, d’autres ont pris de l'ampleur, il devient difficile de se situer si la persistance du parterre fleuri dont les joubarbes sont une constante et la colonne antique n'étaient là (parterre et colonne)  pour cadrer les photos.

.

Et dix ans plus tard, on en est-on ?

Petit à petit, je distille cette série qui va s'achevant.

Il sera temps, de reprendre cette série cet été avec, cette fois-ci 10 ans de plus et un demi siècle au compteur.

.

Jardin du Roi.

Versailles -- été 1971 et août 2011.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2020 3 15 /07 /juillet /2020 04:02
Bien dégagé autour des oreillesBien dégagé autour des oreilles

Un charme bien différent mais une fragilité liée à la chute de branche diminuée d'autant.

Cliquez sur les photos pour les voir en entier.

.

Tour de Mal-borough et pêcherie.

Hameau de la Reine.

Domaine de Marie-Antoinette

Versailles -- Automne 1971 et Hiver 2020

Partager cet article
Repost0
24 juin 2020 3 24 /06 /juin /2020 04:02
Un arbre peut en cacher un autre.
Un arbre peut en cacher un autre.

40 ans entre ces deux photos.

Un arbre au second plan a cédé la place à un second au premier plan, tout petit lors de la prise du premier cliché.

.

Les modes et coloris des massifs floraux évoluent au grès des saisons et des jardiniers.

Les joubarbes restent un invariant, année après année, comme les bégonia. Les géranium, un peu moins.

.

Jardin du roi.

Versailles -- été 1971 et 2011.

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 04:00
ça quart tourne.
ça quart tourne.

40 ans pour un quart de tour vers le midi.

Il en faudra encore 120 pour finir sa révolution.

.

Cérès ou l'été de Jean-Baptiste Poultier (1688). (Moulage, l'original est à l'abri des petites écuries)

Parterre de Latone.

Versailles -- Automne 1971 et été 2011.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 05:13
Chevaucher le Dragon.
Chevaucher le Dragon.

A ne pas confondre avec tremper le biscuit, à réserver aux collectionneurs de Sèvres dans les salons feutrés des petits appartements.

.

Amour chevauchant le Dragon d'Edmé Bouchardon (1739).

Bassin de Neptune.

Versailles -- Été 1971 et août 2011.

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2020 6 15 /02 /février /2020 05:17
Août 2011

C'est le mois de la création de ce blog et le mois où j'ai entrepris de prendre en photo sous un angle le plus approchant possible, toutes les photos issues d'un guide paru en 1971.

La publication de cette série RETRO se poursuit dès lors régulièrement, jusqu’à épuisement des stocks.

Ici l'aile du midi et le parterre de l'orangerie.

Peu de changements en 40 ans si ce n'est la restitution des arabesques à la Le Nôtre du parterre et la réinstallation des trophées dominant tout le château.

Le scan et la photo originale :

Août 2011
Août 2011

Parterre de l'orangerie, orangerie et aile du midi.

Versailles -- Eté 1971 et août 2011.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 05:30
Est sûr ce qui (est) dur(e)
Est sûr ce qui (est) dur(e)

40 années d'écart entre les deux clichés et quasiment aucun changement.

Le bronze et le marbre, c'est du solide !

Une petite restauration de temps en temps...

Un petit curage de temps en temps...

Est sûr ce qui (est) dur(e)

...et c'est reparti pour un tour.

.

Enfants à l’oiseau de Simon Mazière (1683)

Parterre d'eau du midi.

Versailles -- Novembre 2019

 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2019 2 15 /10 /octobre /2019 04:13
Perpetuum mobile

Depuis la création de ce blog, en 2011, je publie une série de photo prises en 2011 au regard d'un livre paru 40 ans plus tôt, en 1971.

Une occasion de montrer l'évolution du domaine, du parc et du château en 40 ans, pointant, de loin en loin, les changements survenus  essentiellement au niveau de la végétation et parfois après une restauration.

Longtemps, j'ai hésité à montrer l'évolution du bassin dit de l'île aux enfants ou des enfants dorés.

C'est qu'en 2011, l'état du bassin était totalement dégradé suite aux interventions conjointes du temps et de la tempête de 1999. Sa dernière restauration datant de 1980.

Pour en juger, voici le bassin tel qu'il s'offrait aux visiteurs en 1971. De couleur bronze essentiellement, il avait perdu toutes les traces évidentes de son état d'origine.

Puis, le voici en 2011.

Perpetuum mobile

Quasiment ruiné, une restauration complète était plus que nécessaire et ne fût réalisée finalement qu'en 2016 avec le mécénat de la fondation BNP Paribas et avec le soutien de D’Huart Industrie.

Il a fait l'objet d'un reprise générale sur les maçonneries de structure, les dispositifs d’étanchéité et les ouvrages de fontainerie. La restauration du groupe central et des éléments décoratifs en plomb doré a été réalisée dans les ateliers de la Fonderie de Coubertin. Ces opérations ont été complétées par la remise en état de la banquette de gazon et des sols sablés autour du bassin.
Ce chantier de restauration a fait appel aux compétences spécifiques de différents métiers d’art (doreurs, fontainiers, restaurateurs de métal, maçons, jardiniers), qui sont intervenues sous la conduite de l’architecte en chef des monuments historiques, Pierre-André Lablaude, et de la direction du patrimoine et des jardins du château de Versailles.

Pourtant plusieurs polémiques s'en sont suivies notamment sur la maçonnerie et l'usage pour le gros oeuvre de technique inusitées au XVIIème.

Nous verrons bien dans quelques décennies quand de nouveaux travaux s'avéreront nécessaires.

.

Le voici en 2019. 
 

Perpetuum mobile

La végétation a repris ses droits sur la charmille et le bosquet apparaît désormais totalement caché du bosquet du théâtre d'eau qui lui est attenant. Un surprise pour le visiteur  niché au creux du bosquet contemporain.

.

Bassin des enfants dorés.

Versailles -- Septembre 2019.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 04:14
Demi-tour gauche !
Demi-tour gauche !

Quarante années séparent ces deux clichés (1971 et 2011).

Si le vase Borghèse de Jean Cornu est toujours à la même place, il a quasiment fait un demi tour !

Si on photographie la même partie de la procession de la bacchanale, on constate que le décors de fond n'est pas le même.

On  aperçoit un des bassins latéraux du parterre de Latone et le début du tapis verts en 1971 contre la rampe du midi du parterre en 2011.

Si l'on prend le fond du décors et non le vase comme point de visée, voici la face désormais visible au même endroit.

.

Demi-tour gauche !

Notez enfin le choix floral qui a largement varié entre les deux périodes,  les années soixante-dix faisaient largement la place aux soucis, impatiens et géraniums, depuis, les années 2010, le fond visuel varie peu avec un part accrue aux nuances pastel et aux espèces plus en lien avec les goûts de l'ancien régime.

.

Vase Borghèse  représentant une bacchanale de Jean Cornu (1683)

Parterre de Latone.

Versailles -- été 1971 et 2011.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 04:23
Inflation.Inflation.

Initiée en 2011, cette série se poursuit toujours.

2 vues à 40 ans d'écart du bassin d'Apollon en eau.

Si la puissance des jets semblait plus forte en 2011 qu'en 1971, on constate aussi, une fois n'est pas coutume que les arbres étaient d'une taille plus modeste en 1971. C'est que ces derniers n'ont pas été impactés par la grande tempête de 1999 et n'ont pas fait l'objet depuis d'un abattage de sécurité pour une remplacement par des sujets plus jeunes.

.

Bassin d'Apollon.

Versailles -- Été 1971 et été 2011.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Domaine de Versailles : Un jour, une photo, un commentaire.
  • : Blog photos de versailles (château, parc...) . Chaque jour une photo et un article plus ou moins sérieux (plutôt moins) http://versailles-mypics.over-blog.com
  • Contact

Avant Propos

Bonjour, ce blog est né :

- de ma proximité géographique avec le domaine de Versailles.
A 15 minutes, donc, ni trop loin, ni trop proche. Je suis là en voisin en quelque sorte.
 

- de l'acquisition en 2010 d'un appareil photo reflex numérique
Un SONY a230 avec objectif standard 18-55 (3.5-5.6)
Un zoom sigma DG 70-300 (1.4-5.6)
Suivi en 2015 d’un SONY a7 plein format 24.3 Méga Pixels avec objectif standard 28-70 (3.5-5.6)

Je fais aussi des photos plus spontanées avec un NIKON Coolpix 16 Méga pixels de 2013, ayant succédé à un CASIO EXILIM EX-H10 12.1 Méga pixels de 2009, successeur d’un SONY CYBERSHOT de 2005.

Les aimables agents interdisent l'utilisation d'un pied (cela relève du domaine des professionnels). Alors un probable niveau de flou est perceptible sur certains clichés, cela leur donne leur charme.

- de l'acquisition d'une carte annuelle au domaine de Versailles
Quelle belle invention que ce passe annuel !
Vive le passe annuel.

Voyez sur http://www.chateauversailles.fr/


- des conseils toujours  précieux, parfois envieux, d’un ami adepte de la balance des blancs manuelle (à l’époque) et du matériel de compétition sous-exploité.
Merci à lui.


Ce blog contient parfois des photos
    - de visiteurs (Tant ils sont nombreux mais aussi source d’inspiration)
    - d'agents du parc (Ils font partie de la vie du domaine et sans eux...)

Si une de ces photos doit être enlevée pour de légitimes problèmes de droit à l'image, faites le moi savoir. Contactez-moi en privé le cas échéant.

Une part des photos se veut humoristique ou décalée.
Si l’à peu près pourri ou le calembour moisi ne vous fait pas peur. Tant mieux.
Vous excuserez mes approximations probables et les fautes de frappe ou d’orthographe possibles.

Partagez, citez, référencez ce blog tant qu’il vous plaira.

Si un cliché vous plait et qu’une exploitation vous tente, contactez-moi en privé.

Les droits d’auteur, cela se respecte.

 

Dans tous les cas, un commentaire de votre part sera le bienvenu et me motivera.

N'oubliez-pas, ce site est là pour le plaisir des yeux.
   Thierry

 

Recherche

Categories