Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 05:05
A propos de l'empereur...

Je faisais allusion à Joséphine il y a quelques jours.

Et vous ?

Plutôt Bonaparte ou plutôt Napoléon ?

.

Choix possible dans les réserves des statues et antiques.

Petites écuries.

Versailles -- Septembre 2016.

Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 05:35
Vers un remembrement des statues.

L'étagère aux membres disparates.

Atelier de restauration des statues et antiques de château.

Petites écuries.

Versailles -- Septembre 2016.

Repost 0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 05:49
La mère de Kinopio

On a retrouvé la mère de Kinopio (Toad chez nous)

Nous confirmons donc bien que ce garçon champignon de la saga Mario Bross est un mélange entre un père amanite phalloïde et une mère mi-princesse Leia mi brocolis.

Le professeur Simon Wright est son grand oncle.

.

Gypsothèque des petites écuries.

Versailles -- Octobre 2016.

Repost 0
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 05:03
Là, je sèche.

La future réplique d'Aristée et Prothèe.

Gypsothèque.

Petites écurées.

Versailles -- Septembre 2016

 

Repost 0
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 05:04
On à retrouvé le lion du Colérique...

Il avait disparu.

On avait un temps accusé à tord la bête du Gédédan, célèbre reptile prédateur d'Amérique.

La photo ci-dessous en est la preuve.

.

Ce n'est pas évident ?

Ok, voici un autre cliché qui monte que c'est bien du lion dont-il s'agit.

.

On à retrouvé le lion du Colérique...

Alors ?

Convaincus ?

Il est parfaitement reconnaissable avec son maître, le Colérique, au tempérament bien peu modéré.

.

C'est que ces deux compères inséparables sont en train de se faire faire un masque de beauté avant que de se payer un place bien à l'abri dans les réserves du musée ou dans un salle d'exposition, existante ou à venir.

.

Suite donc de la visite des ateliers de restauration des statues.

Il s'agit ici de la campagne d'adoption, de mise à l'abri et de remplacement progressif de toutes les statues du parc dont notamment, toute la grande commande passée en 1674 par Louis XIV auprès de toute la fine fleur française de la sculpture.

Le Colérique représente l'un des 4 tempéraments. Ces camarades, le mélancolique, le flegmatique et le sanguin, sont passés ou passeront prochainement par le même traitement.

La copie installée dans le parc est réalisée par des intervenants extérieurs, le département de restauration ne compte en effet qu'un seul employé, M. Fort.  Ce sont des artisans et maitres d'art confirmés de l'atelier d'art des musées de France (ex atelier de moulage du Louvre) qui réalisent le moule. Un atelier spécialiste en reproduction d'art fait la copie, l'Atelier Prométhée*.

 

Une emprunte en résine est réalisée autour de l'original. Le moule terminé, c'est avec de la poudre de marbre aggloméré que la copie sera réalisée.

.

On à retrouvé le lion du Colérique...

.

Voici ici les "copieuses" à l'échelle 1, en pleine session de travail.

Elle en ont du pot de travailler ainsi à la sauvegarde du patrimoine français.

Enfin du pot, plutôt de nombreuses petites bassines.

.

On à retrouvé le lion du Colérique...

Ce travail comporte donc une grande part de répétitivité.

.

.

Atelier de restauration et de copie des statues du domaine de Versailles.

Petites écuries.

Versailles -- Septembre 2016.

.

La visite se poursuivra le mois prochain, soit au niveau de la gypsothèque, soit dans la réserve, selon inspiration.

.

* Enfin, , je remercie Cédric Riou pour son commentaire, intégré ici, utile en précisions et qui rectifie ainsi une inexactitude (que vous ne voyez donc plus :-) ) . Voir les commentaires.

Repost 0
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 04:19
Le dessalement par bains.

Le dessalement par le bain est utilisé pour éliminer progressivement les sels contenus dans œuvre et qu'il est possible de la placer dans l'eau après des tests préalables sur un petit prélèvement.

Le bain permet de supprimer la quasi totalité des sels qui la ronge. Les tests permettent toutefois de s'assurer que cela se fera sans danger pour l’œuvre car le dessalement ôte aussi le gypse qui, avec le temps prend la place de la calcite.

 

Le dessalement par bains.

Le dessalement consiste tout simplement à plonger l’œuvre à traiter dans une eau très neutre et déminéralisée.  On mesure ensuite régulièrement la conductivité de l'eau en micro siemens par centimètre (µS/cm). Par simple osmose, les sels contenus dans la pierre passent dans l'eau. En mesurant régulièrement cette conductivité (première photo), on trace la courbe d'évolution jusqu'à ce que cette dernière se stabilise. Cette asymptote est importante car ensuite, le processus de dessalement risque de s'inverser et les sels de réinvestir la pierre.

Il faut parfois compter plusieurs mois pour une statue.

.

D'autres interventions sont menées lors de la restauration, suppression non abrasive des couches qui ont pu être appliquées par le passé par exemple. 

Reconstruction des manques (fissures, petits éclats...) d'une façon la plus neutre possible et la plus réversible possible. En revanche les décors partis ne sont pas recomposés (parfois juste suggérés). Les tenons et autres artifices de scellement sont également repris.

.

La restauration reste un travail empirique, ce qui était bon jadis pourras ne pas se révéler bon dans 30 ans ou 80 ans.

.

Dans de prochains articles, une vue sur le moulage et la création de copies en poussière de marbre.

.

Atelier de restauration.

Petites écuries.

Versailles -- Septembre 2016.

Repost 0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 04:05
Dans l'atelier de restauration des statues.

Le 27/09, visite guidée avec M. Fort, en charge (et unique employé) de l'atelier de conservation et de restauration des statues et antiques de Versailles.

.

Sur l'heure et demi de visite, il est impossible de tout prendre en photo, tout noter, tout comprendre, tout voir.

Visite passionnante dans l'atelier, les réserves et la gypsothèque.

A noter qu'à moi seul et malgré mon âge, j'ai dû faire baisser la moyenne d'âge de plusieurs années.Cette visite exceptionnelle est en semaine. Seuls les retraités peuvent généralement s'y inscrire au téléphone, également aux heures de travail. Mais désormais, c'est possible par le web. Alors, tac, une connexion et une inscription dès l'ouverture des réservations en lieu et place du café matinal, et une demi-journée de congé. Aucun regret. Faites-le, mais soyez rapides, peu de visites, peu de places et généralement, elles sont prises d’assaut.

.

Il faudrait des semaines de blog pour tout décrire. Aussi, exceptionnellement, c'est sous la forme de courts morceaux d'articles un peu plus fournis en photo que je vais illustrer quelques aspects de cette visite. D'autres photos émaillerons, de ci, de là, le blog, comme de coutume.

.

En préambule, je tiens à ne pas proposer mes excuses à la dame qui, lors de la visite a passé son temps à soupirer de plus en plus fort puis grommeler  jusqu’à marmonner distinctement mais sans jamais m’adresser la parole à chaque "Clac" de mon appareil photos. Et oui, Madame, j'ai fait des photos avec un appareil numérique reflex et non avec votre petit téléphone que vous teniez haut pour passer devant les autres visiteurs tout en critiquant derechef la piètre qualité de vos clichés. C'est avec amusement que j'ai suivi vos pas une fois lâchés dans la gypsothèque pour déclencher mon appareil au plus près de vos délicates oreilles... Vous m'eussiez adressé la parole que c'eut été avec plaisir que je vous aurais confié mon adresse électronique afin de vous faire parvenir, comme me l'ont aimablement demandé deux autres visiteurs, mes clichés (Sans prétention aucune de qualité mais l’appareil dédié à la photo  reste pour ces lumières difficiles un moyen certain de moins rater les prises de vues).

.

Mais je bavarde, je bavarde.

Vous ai-je dis que c'est à l'occasion de cette visite en semaine que j'ai également vu la toute nouvelle restauration du bassin aux enfants.

.

Mais que suis-je sot.

Bien sûr que oui. Voyez les articles plus anciens sur ce blog (Ceux du début du mois d'octobre 2016).

.

- Il va commencer, les gars ou il attend encore longtemps ?

- Ouais, il va commencer si ça lui plait. Et cela me plait de parler d'article court, riche en photos et de vous faire dérouler cette page vers le bas en espérant y trouver enfin quelques détails croustillants.

.

Tenez, hop, quelques tours de souris vers le bas.

.

.

.

.

.

.

.

.

Hop.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Hop

.

.

Dans l'atelier de restauration des statues.

Voici M. Fort.

Première partie de la visite et objet des commentaires du jour.

Certains des travaux actuels de restauration des antiques posés sur des trumeaux et accrochés le long du corps principal du château, tout autour de la cour de marbre.

.

Il sont environ une centaine, et de nombreux sont très dégradés.

Depuis 2005, un vaste programme de restauration a été engagé grâce au soutien
de généreux mécènes (pour un buste, c'est 5000€, les 2/3 déductibles des impôts). Les statues les plus fragiles et endommagées sont, après restauration, mises à l’abri à l’intérieur du Château et des répliques réalisées en poudre de marbre remplacent alors les œuvres. C'est également le cas pour ces bustes quand cela s'avère nécessaire.

.

Dans l'atelier de restauration des statues.

Voici, un ce ces buste, le Vdse 122, buste d'un empereur romain.

Dans l'atelier de restauration des statues.

Après son buste, son nez et quelques autres morceaux épars.

Dans l'atelier de restauration des statues.

Et pour terminer sa tête dans un état de conservation admirable.

.

Demain, quelques mots sur la technique de dessalement par bains, présentée par M. Fort.

.

Petites écuries.

Ateliers de restauration des statues.

Versailles -- septembre 2016.

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 04:41
Avec tout mon amour.

Bon anniversaire maman*.

.

.

* Message d'amour offert par Versailles-mypics.

A modifier suivant les pointillés et votre sensibilité.

Existe en :

Je t'aime chéri, tu m'aimes

Veux-tu de moi (Bague non fournie, sols régulièrement nettoyé pour l’agenouillement de rigueur)

Mon cœur, mon amour (Bande son d'Anaïs non livrée avec les audioguides)

Coeur de roc, heurt (Bande son de Julien Clerc également non livrée avec les audioguides)

Rejet de greffe, encore un échec du premier chirurgien royal avec un cœur de mouton.

Ce midi j'ai mis du cœur de bœuf dans les sandwichs, les enfants qui en veut ?

.

La fidélité par Armand Lefèvre (1784).

Original restauré et conservé aux petites écuries.

Gypsothèque.

Petites écuries.

Versailles -- Mai 2015.

Repost 0
Published by versailles-mypics - dans versailles château photo Parva stabula
commenter cet article
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 04:14
Rions avec l'antique XXI : Gustave Labarbe.

- Si je tenais de main ferme le coupable de l'odieuse et atavique attaque attentant à l'attenante, je lui dirais de pied ferme que des générations fières d'agoranomoi ne se laisserons jamais couper l'herbe sous le pied du progrès.

.

Avant le métomol ©, le pierrefond©.

L'antiquité avait déjà son Pacôme Hégésippe Adélard Ladislas, comte de Champignac...

.

.

Fin de la série intérrompue pour les 4 ans du blog.

.

Gypsothèque.

Petites écuries.

Versailles -- mai 2015

.

.

.

Gustave Labarbe, est le nom du maire de Champignac dans les aventures de Spirou et Fantasio. Voir les albums pour le gags récurrent de la statuaire malmenée et principalement "Le dictateur et le champignon")

Repost 0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 04:55
Rions avec l'antique XX : La guerre des lessives.

- C'est quoi ta lessive ? Moi je n'arrive pas à garder ma toge en place...

- Bonus à l'amidon d’épeautre et toi ?

- Moi, c'est OMO. Pourquoi ?

- Non rien.

.

.

Gypsothèque.

Petites écuries.

Versailles -- Mai 2015.

Repost 0

Présentation

  • : Domaine de Versailles : Un jour, une photo, un commentaire.
  • Domaine de Versailles : Un jour, une photo, un commentaire.
  • : Blog photos de versailles (château, parc...) . Chaque jour une photo et un article plus ou moins sérieux (plutôt moins) http://versailles-mypics.over-blog.com
  • Contact

Avant Propos

Bonjour, ce blog est né :

- de ma proximité géographique avec le domaine de Versailles.
A 15 minutes, donc, ni trop loin, ni trop proche. Je suis là en voisin en quelque sorte.
 

- de l'acquisition en 2010 d'un appareil photo reflex numérique
Un SONY a230 avec objectif standard 18-55 (3.5-5.6)
Un zoom sigma DG 70-300 (1.4-5.6)
Suivi en 2015 d’un SONY a7 plein format 24.3 Méga Pixels avec objectif standard 28-70 (3.5-5.6)

Je fais aussi des photos plus spontanées avec un NIKON Coolpix 16 Méga pixels de 2013, ayant succédé à un CASIO EXILIM EX-H10 12.1 Méga pixels de 2009, successeur d’un SONY CYBERSHOT de 2005.

Les aimables agents interdisent l'utilisation d'un pied (cela relève du domaine des professionnels). Alors un probable niveau de flou est perceptible sur certains clichés, cela leur donne leur charme.

- de l'acquisition d'une carte annuelle au domaine de Versailles
Quelle belle invention que ce passe annuel !
Vive le passe annuel.

Voyez sur http://www.chateauversailles.fr/


- des conseils toujours  précieux, parfois envieux J d’un ami adepte de la balance des blancs manuelles (à l’époque).
Merci à lui.


Ce blog contient parfois des photos
    - de visiteurs (Tant ils sont nombreux mais aussi source d’inspiration)
    - d'agents du parc (Ils font partie de la vie du domaine et sans eux...)

Si une de ces photos doit être enlevée pour de légitimes problèmes de droit à l'image, faites le moi savoir. Contactez-moi en privé le cas échéant.

Une part des photos se veut humoristique ou décalée.
Si l’à peu près pourri ou le calembour moisi ne vous fait pas peur. Tant mieux.
Vous excuserez mes approximations probables et les fautes de frappe ou d’orthographe possibles.

Partagez, citez, référencez ce blog tant qu’il vous plaira.

Si un cliché vous plait et qu’une exploitation vous tente, contactez-moi en privé.

Les droits d’auteur, cela se respecte.

 

Dans tous les cas, un commentaire de votre part sera le bienvenu et me motivera.

N'oubliez-pas, ce site est là pour le plaisir des yeux.
   Thierry

 

Recherche

Categories