Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2018 3 12 /09 /septembre /2018 04:12
Une lumière au fond du tunnel

Mais aussi de l'eau et des coquillages...

Des coquillages...Mmm Mmm...intéressant.

Il va vous falloir pal mal de séance, beaucoup de séance.

Que faites-vous ces 10 prochaines année ?

 

.

Bosquet des trois fontaines

Versailles -- Août 2018

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 04:06
...Have got a long long way to roam

.

Allée de la Tuilerie.

Versailles -- Mai 2018

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 05:18
Les photos parlantes (Jeu concours)

Voici une image qui aurait probablement inspiré ­Arnaud Baumann et Xavier Lambours (Hara Kiri).

Et vous ?

Quels phylactères, cet instantané vous inspire-t-il ?

La meilleure proposition sera réalisée et publiée.

.

Grands appartements

Premier étage

Corps principal du château.

Versailles -- Janvier 2018

 

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2018 1 15 /01 /janvier /2018 05:19
Ouvert pendant les intempéries.

Chiffre d'affaire approximatif.

Pourtant, une boisson chaude ne serai pas de refus.

.

Parterre d'eau

Aile du midi.

Versailles -- Décembre 2017

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 05:10
Nord aile et Hardy ?

Non, les sculptures de Jean Hardy (Deux vases et les enfants de l'île aux enfants) ne sont pas visibles ici.

Le bassin des couronnes est de Jean Tuby.

.

Bassin des couronnes.

Parterre du nord.

Aile nord et théâtre.

Versailles -- Octobre 2017.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 04:34
De beaux volumes

C'est qu'il en faut pour y accrocher les 9 mètres 74 sur 4 mètres 54 de cette toile (sans le cadre).

.

Le Repas chez Simon le pharisien par Véronèse (1576)

Salon d'Hercule
 

Pièce en articulation en le corps principal du château et l'aile du nord.

Premier étage.

Versailles -- Septembre 2017.

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 04:48
Un conseil peut-être ?

Le cabinet du grand conseil montre un grande table avec un seul siège pour le roi.

Cependant, sur le coté, un autre séant.

Est-ce pour une éminence grise ?

Assurément non.

Un garçon bleu (Valet de l'appartement intérieur du roi) ?

Que nenni.

Un cardinal rouge ami de maman ?

Anachronique.

.

En fait, je n'en sais rien même si la nature du fauteuil laisse supposer un très haut rang (La Reine, princes de sang...)

Et toc.

.

Cabinet du grand conseil.

Premier étage du corps principal du château.

Versailles -- Septembre 2017.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 04:07
Rideau rouge.

De pièce en pièce.

.

Chambre à coucher de Louis XV

Cabinet de la pendule

Cabinet intérieur du roi.

Photo prise du cabinet du grand conseil.

Versailles -- Mai 2017.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 04:52
Coup de blues au vert tapis.

Panorama de la grande perspective.

.

Marches de Latone

Bassins de Latone 

Tapis Verts

Bassin d'Apollon

Grand Canal

Etoile royale

Ciel.

Versailles -- Mars 2017.

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 05:14
Du retour de l'eau de là.

Pour ceux qui préfèrent l'Ovide à l'eau pleine.

« […] celle que l’épouse du souverain des dieux exila de l’univers et qui obtint à
peine par ses prières un asile de la vagabonde Délos au temps où cette île flottait,
légère, sur les eaux. Là, appuyée contre un palmier et contre l’arbre de Pallas, Latone
mit au monde deux jumeaux, en dépit de leur marâtre. Même devenue mère, elle dut
encore, assure-t-on, s’enfuir de là devant Junon, et emporter sur son sein ses deux
divins enfants : déjà elle était parvenue sur le territoire de la Lycie, patrie de la Chimère ;
un jour que le soleil accablait les campagnes d’une lourde chaleur, la déesse, épuisée
par une longue fatigue, fut prise, sous les feux de l’astre, d’une soif ardente ; ses
enfants avides avaient tari le lait de ses mamelles. Il advint alors qu’elle aperçut au fond
de la vallée un étang de médiocre étendue ; des paysans y cueillaient l’osier fertile en
rejetons, le jonc et l’algue chère aux marais. La fille du Titan s’approche et, fléchissant le
genou, elle se penche sur la terre, pour puiser dans les eaux fraîches de quoi se
désaltérer. Les manants le lui défendent ; la déesse répond en ces termes à leur
défense : “Pourquoi m’interdire je suis venue jouir d’un bien commun à tous ; et pourtant
je vous demande en suppliant de m’en faire don. Je ne voulais pas y baigner mes
membres ni mon corps fatigué, mais apaiser ma soif. Tandis que je parle, ma bouche
n’a plus de salive et mon gosier desséché livre à peine un passage à ma voix. Une
gorgée d’eau sera pour moi un nectar ; je reconnaîtrai que je vous dois la vie ; car vous
m’aurez donné la vie en me donnant cette eau. Laissez-vous toucher aussi par ces
enfants, qui de mon sein vous tendent leurs petits bras.” Il se trouvait, en effet, que ses
enfants tendaient alors les bras. Qui aurait pu n’être point touché par les douces paroles
de la déesse ? Cependant ils persistent, malgré sa prière, à la repousser ; par des
menaces ils veulent la contraindre à s’éloigner et ils ajoutent encore des injures. Ce
n’est point assez ; eux-mêmes, avec leurs pieds et leurs mains, ils troublent les eaux de
l’étang et, du fond de son lit, par méchanceté, ils soulèvent la vase molle en sautant de-ci
de-là. La colère a fait oublier sa soif à la fille de Céus ; elle cesse de supplier des
gens qui n’en sont pas dignes et ne se résigne pas à tenir plus longtemps un langage
humiliant pour une déesse ; levant les mains vers les astres : “Puissiez-vous vivre
éternellement, dit-elle, dans votre étang !” Le souhait de la déesse est exaucé : ils
trouvent un plaisir à rester dans les ondes ; tantôt ils plongent tout leur corps au fond de
l’eau dormante ; tantôt ils montrent la tête, parfois ils nagent à la surface ; souvent ils se
posent sur la rive de l’étang ; souvent ils rentrent d’un bond dans leurs humides et
froides retraites. Mais ils fatiguent encore leurs vilaines langues à quereller et, quoique
cachés sous les eaux, effrontément, jusque sous les eaux, ils essaient de l’outrager.
Leur voix est devenue rauque, leur gorge est enflée par l’effort de leur souffle et les
injures qu’ils lancent distendent leur large bouche béante. Leur tête rejoint leurs épaules
et leur cou disparaît ; leur échine se colore de vert ; leur ventre, la plus grande partie de
leur corps, est désormais tout blanc ; ce sont de nouveaux êtres, qui sautent dans les
profondeurs bourbeuses, des grenouilles. »

 

OVIDE, Les Métamorphoses, édition présentée et annotée par Jean-Pierre Néraudau,
traduction de Georges Lafaye, Paris, Gallimard, 1992, p. 202-204.

Source du texte : ici

Bassin de Latone.

Versailles -- octobre 2016.

Partager cet article
Repost0

Avant Propos

Bonjour, ce blog est né :

- de ma proximité géographique avec le domaine de Versailles.
A 15 minutes, donc, ni trop loin, ni trop proche. Je suis là en voisin en quelque sorte.
 

- de l'acquisition en 2010 d'un appareil photo reflex numérique puis de quelques successeurs
2010 : SONY a230 avec objectif standard 18-55 (3.5-5.6) et zoom sigma DG 70-300 (1.4-5.6)

2015 : SONY a7 i plein format 24.3 Méga Pixels avec objectif standard 28-70 (3.5-5.6)

2019  : SONY a7 iii  plein format objectif standard FE 28-70 mm F/3.5-5.6 OSS

2022 : Objectif grand angle SONY Zeiss 16-35 mm, F/4 ouverture constante, stabilisateur OSS


J'ai fait aussi des photos plus spontanées avec du matériel de moindre qualité.

2005 : SONY CYBERSHOT

2009 : CASIO EXILIM EX-H10 12.1 Méga pixels

2013 : NIKON Coolpix 16 Méga pixels

2019 : Samsung J6

2022 : Motorola G9PLAY

Les aimables agents interdisent l'utilisation d'un pied (cela relève du domaine des professionnels).


- de l'acquisition d'une carte annuelle au domaine de Versailles
Quelle belle invention que ce passe annuel !
Vive le passe annuel.

Voyez sur http://www.chateauversailles.fr/


- des conseils toujours  précieux, parfois envieux, d’un ami adepte de la balance des blancs manuelle (à l’époque) et du matériel de compétition sous-exploité.
Merci à lui.


Ce blog contient parfois des photos
    - de visiteurs (Tant ils sont nombreux mais aussi source d’inspiration)
    - d'agents du parc (Ils font partie de la vie du domaine et sans eux...)

Si une de ces photos doit être enlevée pour de légitimes problèmes de droit à l'image, faites le moi savoir. Contactez-moi en privé le cas échéant.

Une part des photos se veut humoristique ou décalée.
Si l’à peu près pourri ou le calembour moisi ne vous fait pas peur. Tant mieux.
Vous excuserez mes approximations probables et les fautes de frappe ou d’orthographe possibles.

Partagez, citez, référencez ce blog tant qu’il vous plaira.

Si un cliché vous plait et qu’une exploitation vous tente, contactez-moi en privé.

Les droits d’auteur, cela se respecte.

 

Dans tous les cas, un commentaire de votre part sera le bienvenu et me motivera.

N'oubliez-pas, ce site est là pour le plaisir des yeux.
   Thierry

 

Recherche

Categories