Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 04:48
Olympe de Gouges et la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

Après avoir franchi un coude et grimpé quelques marches, le visiteur découvre des tirages en gros plan de figures féminines qui constellent Versailles et ses jardins.

En fond sonore, Mesdames Isabelle Adjani, Elodie Bouchez, Laetitia Casta, Catherine Deneuve, Charlotte Gainsbourg, Isabelle Huppert, Isild Lebesco, Anna Mouglalis, Charlotte Rampling et Nan Goldin ont été convoquée;

Quel casting ! Quel "clasting" . J'eus aimé également des voix d'anonymes... 

Chacune clame, à tour de rôle des extrait de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, rédigée en 1791 par Olympe de Gouges, pamphlet totalement passé inaperçu en 1791 et qui ne trouvera écho que vers la seconde moitié du XIXème siècle.

.

Allez, un peu de lecture. En voici un large extrait.

Voyez que 227 ans après, cette déclaration est encore d'une criante actualité sur bien des points que cela soit coté des devoirs (article 7, article 13 ) que celui des droits (presque tous les autres).

.

PRÉAMBULE

Les mères, les filles, les sœurs, représentantes de la Nation, demandent à être constituées en Assemblée nationale. Considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de la femme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaltérables et sacrés de la femme, afin que cette déclaration constamment présente à tous les membres du corps social leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs, afin que les actes du pouvoir des femmes et ceux du pouvoir des hommes, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique en soient plus respectés, afin que les réclamations des citoyennes, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution, des bonnes mœurs et au bonheur de tous. En conséquence, le sexe supérieur en beauté comme en courage dans les souffrances maternelles reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être suprême, les droits suivants de la femme et de la citoyenne :

Article 1 La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Article 2 Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de la femme et de l’homme. Ces droits sont : la liberté, la prospérité, la sûreté et surtout la résistance à l’oppression.

Article 3 Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation, qui n’est que la réunion de la femme et de l’homme ; nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

Article 4 La liberté et la justice consistent à rendre tout ce qui appartient à autrui ; ainsi l’exercice des droits naturels de la femme n’a de bornes que la tyrannie perpétuelle que l’homme lui oppose ; ces bornes doivent être réformées par les lois de la nature et de la raison.

Article 5 Les lois de la nature et de la raison défendent toutes actions nuisibles à la société ; tout ce qui n’est pas défendu par ces lois sages et divines ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elles n’ordonnent pas.

Article 6 La loi doit être l’expression de la volonté générale : toutes les citoyennes et citoyens doivent concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation ; elle doit être la même pour tous ; toutes les citoyennes et citoyens étant égaux à ses yeux doivent être également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leurs capacités, et sans autres distinctions que celles de leurs vertus et de leurs talents.

Article 7 Nulle femme n’est exceptée ; elle est accusée, arrêtée, et détenue dans les cas déterminés par la loi : les femmes obéissent comme les hommes à cette loi rigoureuse.

Article 8 La loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nulle ne peut être punie qu’en vertu d’une loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée aux femmes.

Article 9 Toute femme étant déclarée coupable, toute rigueur est exercée par la loi.

Article 10 Nul ne doit être inquiété pour ses opinions même fondamentales ; la femme a le droit de monter sur l’échafaud, elle doit également avoir celui de monter à la tribune, pourvu que ses manifestations ne troublent pas l’ordre public établi par la loi.

Article 11 La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de la femme, puisque cette liberté assure la légitimité des pères envers leurs enfants. Toute citoyenne peut donc dire librement : je suis mère d’un enfant qui vous appartient, sans qu’un préjugé barbare la force à dissimuler la vérité ; sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans des cas déterminés par la loi.

Article 12 La garantie des droits de la femme et de la citoyenne nécessite une utilité majeure ; cette garantie doit être instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de celles à qui elle est conférée.

Article 13 Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, les contributions des femmes et des hommes sont égales ; elle a part à toutes les corvées, à toutes les tâches pénibles, elle doit donc avoir de même part à la distribution des places, des emplois, des charges, des dignités et de l’industrie.

Article 14 Les citoyennes et citoyens ont le droit de constater par eux-mêmes ou par leurs représentants la nécessité de la contribution publique. Les citoyennes ne peuvent y adhérer que par l’admission d’un partage égal, non seulement dans la fortune, mais encore dans l’Administration publique et de déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée de l’impôt.

Article 15 La masse des femmes, coalisée pour la contribution à celle des hommes, a le droit de demander compte à tout agent public de son administration.

Article 16 Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de constitution. La constitution est nulle si la majorité des individus qui composent la Nation n’a pas coopéré à sa rédaction.

Article 17 Les propriétés sont à tous les sexes réunis ou séparés : elles sont pour chacun un droit inviolable et sacré ; nul ne peut être privé comme vrai patrimoine de la nature, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

.

Suite de l'article d'hier (Accessible avec les flèches de parcours de ce blog)  

Visible - Invisible

The women's march, 1789 de Nan Goldin

Petit Trianon.

Versailles --Mai 2019 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2019 4 27 /06 /juin /2019 04:37
La lumière au fond du boyau ?

Seconde artiste présentée lors de l'exposition Visible-Invisible : Nan Goldin.

Installée dans les sous-sols du petit Trianon, sa proposition s'intitule : The women's march, 1789 en référence à la marche des flemmes sur Versailles.

La première partie est intégrée à un long couloir de service et montre des vues des tuyaux du réseau hydraulique complexe et monumental qui parcours le petit parc afin d'alimenter les fontaines et jeux d'eau. 

Le visiteur est, dans cette première partie, plongé dans l'obscurité et le mystère des canalisations au travers d'immenses tirages photographiques.

.

Visible - Invisible

The women's march, 1789 de nan Goldin

The Pipes.

Petit Trianon.

Versailles --Mai 2019 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2019 3 26 /06 /juin /2019 04:33
Un coin de fenêtre.

Plutôt qu'un coin de verdure.

Question de ratio pour cette mise au vert.

.

Cabane réservée aux étudiants de l'école nationale supérieure du paysage.

Potager du roi.

Versailles -- Mai 2019

Partager cet article
Repost0
25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 04:19
Penoplastie.

"Reduce your penis size"

Juste un peu de chirurgie plâtrique* et cela sera chose faite. Une simple scie devrait suffire.

*Il s'agit d'un néologisme en forme de mot valise pour Plâtre et Chirurgie plastique.

A quoi d'autre pensiez-vous donc ? 

.

Plutôt que de vous le faire long. J'abrège cet article.

.

Moulage d'un des quatre chevaux de Saint-Marc (Détail)

Gypsothèque des petites écuries.

Versailles -- Mai 2019

Partager cet article
Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 04:14
Demi-tour gauche !
Demi-tour gauche !

Quarante années séparent ces deux clichés (1971 et 2011).

Si le vase Borghèse de Jean Cornu est toujours à la même place, il a quasiment fait un demi tour !

Si on photographie la même partie de la procession de la bacchanale, on constate que le décors de fond n'est pas le même.

On  aperçoit un des bassins latéraux du parterre de Latone et le début du tapis verts en 1971 contre la rampe du midi du parterre en 2011.

Si l'on prend le fond du décors et non le vase comme point de visée, voici la face désormais visible au même endroit.

.

Demi-tour gauche !

Notez enfin le choix floral qui a largement varié entre les deux périodes,  les années soixante-dix faisaient largement la place aux soucis, impatiens et géraniums, depuis, les années 2010, le fond visuel varie peu avec un part accrue aux nuances pastel et aux espèces plus en lien avec les goûts de l'ancien régime.

.

Vase Borghèse  représentant une bacchanale de Jean Cornu (1683)

Parterre de Latone.

Versailles -- été 1971 et 2011.

Partager cet article
Repost0
23 juin 2019 7 23 /06 /juin /2019 04:55
Pelure d'option.

Cette coupe-élévation montre comment Jules Hardouin-Mansart imaginait surélever le corps central du château de Versailles afin de conférer davantage de majesté aux façades et d'aménager de nouveaux logements. Sur une feuille de fond figurant de manière exacte l'état existant, treize retombes permettant de modeler les différentes propositions. Les premières envisagent d'enrichir le brisis des toitures au moyen d'une balustrade. Plus spectaculaires, les dessins suivants projettent d'ajouter un étage de combles très élevés, scandés de cheminées. Les dernières propositions renoncent à cette surélévation et proposent de magnifier le centre de la façade par un pavillon côté jardins, coiffé d'une toiture pyramidale ou d'un dôme. Cette proposition n'a jamais été adoptée par Louis XIV, mais elle resurgit plus de soixante ans plus tard dans les projets  d'Ange-Jacques Gabriel.

 

Texte repris in-extenso du cartel présentant le plan.

Projet pour surélever le corps central du château de Versailles de Jules Hardouin-Mansart  (1684)

Copie permettant au visiteur de jouer avec les propositions comme l'a fait Louis XIV.

Versailles -- Mai 2019

Partager cet article
Repost0
22 juin 2019 6 22 /06 /juin /2019 04:26
Art arbre dit c'est ou dit ?

Et la palme du jeu de mot approximatif le plus pourri du semestre est attribué à...

.

Scriiiiiitchhhhh

.

....Suspense....

 

.

Et la palme du jeu de mot approximatif le plus pourri du semestre est attribué à un manifestant anonyme pour sa blague : Monsieur et madame Duronpoint ont deux fils, comment c'est-y qu'ils les prénomment :  "Gilles et John" 

.

Arglll, encore raté !

.

Peinture réalisée sur une cabane (au fond du potager) par quelques étudiants de l'école nationale supérieure du paysage. De là à dire que cela vaut de l'or... 

Potager du roi.

Versailles -- Mai 2019

Partager cet article
Repost0
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 04:18
Le jour le plus long.

Déjà, il se termine.

.

Avenue de Paris

Façades du château dans le couchant.

Versailles -- Mai 2019

Partager cet article
Repost0
20 juin 2019 4 20 /06 /juin /2019 04:51
Vade retro giboulas !

Halte là !

On ne passe plus !

Fini les nuages, les giboulées de mars, les orages printaniers, les gelées persistantes, les phénomènes dépressifs de fin de semaine, les "Moscou-Paris" tardifs, les malédictions pluvieuses des jours fériés, les grêlons sournois sur la tronche et autres micro moussons entre la boite aux lettres et la porte.

Demain, c'est l'été.

.

 Henri d'Aguesseau (1668 - 1751), Chnacelier de France.

Réplique de François-Henri Jacquet (1835) d'après Pierre-François Berruer.

Galerie de pierre haute.

Aile du midi.

Versailles -- Avril 2019.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 04:10
Flotte et flottille

Visiteurs qui respectent le code couleur : vert d'eau.

.

La Flottille.

Au bord du grand canal.

Versailles - Mai 2019

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Domaine de Versailles : Un jour, une photo, un commentaire.
  • : Blog photos de versailles (château, parc...) . Chaque jour une photo et un article plus ou moins sérieux (plutôt moins) http://versailles-mypics.over-blog.com
  • Contact

Avant Propos

Bonjour, ce blog est né :

- de ma proximité géographique avec le domaine de Versailles.
A 15 minutes, donc, ni trop loin, ni trop proche. Je suis là en voisin en quelque sorte.
 

- de l'acquisition en 2010 d'un appareil photo reflex numérique
Un SONY a230 avec objectif standard 18-55 (3.5-5.6)
Un zoom sigma DG 70-300 (1.4-5.6)
Suivi en 2015 d’un SONY a7 plein format 24.3 Méga Pixels avec objectif standard 28-70 (3.5-5.6)

Je fais aussi des photos plus spontanées avec un NIKON Coolpix 16 Méga pixels de 2013, ayant succédé à un CASIO EXILIM EX-H10 12.1 Méga pixels de 2009, successeur d’un SONY CYBERSHOT de 2005.

Les aimables agents interdisent l'utilisation d'un pied (cela relève du domaine des professionnels). Alors un probable niveau de flou est perceptible sur certains clichés, cela leur donne leur charme.

- de l'acquisition d'une carte annuelle au domaine de Versailles
Quelle belle invention que ce passe annuel !
Vive le passe annuel.

Voyez sur http://www.chateauversailles.fr/


- des conseils toujours  précieux, parfois envieux, d’un ami adepte de la balance des blancs manuelle (à l’époque) et du matériel de compétition sous-exploité.
Merci à lui.


Ce blog contient parfois des photos
    - de visiteurs (Tant ils sont nombreux mais aussi source d’inspiration)
    - d'agents du parc (Ils font partie de la vie du domaine et sans eux...)

Si une de ces photos doit être enlevée pour de légitimes problèmes de droit à l'image, faites le moi savoir. Contactez-moi en privé le cas échéant.

Une part des photos se veut humoristique ou décalée.
Si l’à peu près pourri ou le calembour moisi ne vous fait pas peur. Tant mieux.
Vous excuserez mes approximations probables et les fautes de frappe ou d’orthographe possibles.

Partagez, citez, référencez ce blog tant qu’il vous plaira.

Si un cliché vous plait et qu’une exploitation vous tente, contactez-moi en privé.

Les droits d’auteur, cela se respecte.

 

Dans tous les cas, un commentaire de votre part sera le bienvenu et me motivera.

N'oubliez-pas, ce site est là pour le plaisir des yeux.
   Thierry

 

Recherche

Categories